Écrire Autorité Palestinienn. Quatre hommes (Mohammed Baraka, Z. J., W. K. J., M. J. A.) risquent d’être exécutés à Gaza

AU 103/12, MDE 21/001/2012, 5 avril 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 MAI 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Mohammed Baraka est actuellement sous le coup d’une condamnation à mort à Gaza, territoire palestinien occupé. Son appel ayant été rejeté récemment, son exécution pourrait avoir lieu à tout moment. Trois autres hommes sont dans la même situation. Le 30 mai 2010, Mohammed Baraka, père de six enfants, a été déclaré coupable du meurtre d’un proche. Il a été condamné à mort par le tribunal de première instance de Deir al Balah, dans la bande de Gaza. La Cour de cassation l’a débouté de son appel le 16 février 2012. Au moins trois autres personnes sont actuellement sous le coup d’une condamnation à mort à Gaza. Des juridictions civiles et militaires les ont déclarées coupables de plusieurs crimes, notamment d’enlèvement, de meurtre, d’homicides politiques et de « collaboration » avec l’armée israélienne ayant conduit aux homicides d’autres Palestiniens. Bien qu’Amnesty International n’ait pas été autorisée à utiliser les noms complets des quatre hommes concernés, nous pouvons publier certains détails de leurs affaires. Z. J., 38 ans, a été condamné à mort le 6 décembre 2010 par le Tribunal militaire permanent pour enlèvement et meurtre. La Haute Cour militaire a confirmé sa peine le 14 février 2012. W. K. J., 27 ans, a été condamné à la peine capitale le 29 mars 2011 par le Tribunal militaire permanent pour trahison et complicité de meurtre. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse