Écrire Brésil. Des communautés amazoniennes menacées par des bûcherons.

AU 115/12, AMR 19/007/2012, 24 avril 2012 Des dirigeants ruraux et des paysans installés dans une région isolée de l’État de l’Amazone (nord du Brésil) ont été menacés de mort et agressés par des bûcherons et des acquéreurs de terrains qui travaillent illégalement et empiètent sur leurs terres. Il ne reste plus un seul policier dans cette zone et il semble qu’aucune enquête ne soit menée sur ces activités illégales. Les habitants de la région sont en danger. Des bûcherons et des acquéreurs de terrains travaillant illégalement prennent pour cible les petites communautés qui vivent de la terre dans des réserves reconnues légalement, situées dans la municipalité de Lábrea, dans le sud-est de l’État de l’Amazone. Les dirigeants de ces communautés sont victimes de coups, de menaces, d’incendies criminels et de vols, afin de les forcer à partir. Beaucoup se sont enfuis car ils craignaient pour leur vie. Après s’être exprimée publiquement, Dinhana Nink a été abattue sous les yeux de son fils dans une ville de l’État voisin de Rondônia, où elle avait déménagé après que son domicile de Lábrea a été incendié. Son amie Nilcilene Miguel de Lima, dirigeante communautaire qui a parlé en public des bûcherons qui travaillent illégalement et empiètent sur les réserves, a été battue et menacée d’une arme. Des individus ont mis le feu à sa maison alors qu’elle était absente. Depuis octobre 2011, cette femme reçoit la protection armée des autorités fédérales, mais elle continue d’être menacée. En mars 2012, des membres de sa communauté (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.