Écrire Iran. Hamid Ghassemi-Shall, un irano-canadien risque d’être exécuté

AU 113/12, MDE 13/023/2012, 26 avril 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 JUIN 2012 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Hamid Ghassemi-Shall, un homme de nationalité irano-canadienne, risque d’être exécuté à tout moment. Le 15 avril, sa famille a été informée que son dossier avait été transmis à l’organe du pouvoir judiciaire chargé des exécutions. Hamid Ghassemi-Shall a été arrêté le 24 mai 2008 alors qu’il rendait visite à sa mère âgée en Iran. Son frère aîné, Alborz Ghassemi-Shall, avait été arrêté deux semaines plus tôt. Ces deux hommes ont été placés à l’isolement à la prison d’Evin, à Téhéran, et privés d’avocat pendant 18 mois. En novembre 2009, ils ont été transférés dans une section abritant d’autres détenus. Le 29 décembre 2008, ils ont été tous les deux condamnés à mort par un tribunal révolutionnaire à l’issue d’un procès inique. Ils ont été déclarés coupables de mohareb (« inimitié à l’égard de Dieu ») pour espionnage et collaboration avec l’Organisation iranienne des moudjahidin du peuple, interdite dans le pays. Amnesty International sait que parmi les éléments à charge présentés à leur procès figuraient des « aveux » et un courriel que, selon les autorités, Hamid Ghassemi-Shall avait envoyé à son frère Alborz, qui avait été ingénieur en mécanique dans l’armée iranienne. Cependant, Hamid Ghassemi-Shall nie avoir envoyé ce message. Le 7 novembre 2009, la Cour suprême a confirmé les peines prononcées à l’encontre de ces deux hommes. En janvier 2010, Alborz (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la cruauté des USA envers celles et ceux qui ont besoin de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !