Écrire Mauritanie. Des militants détenus dans un lieu inconnu

AU 127/12, AFR 38/002/2012, 4 mai 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 JUIN 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Depuis le 2 mai, 11 membres d’une organisation de défense des droits humains sont détenus par les autorités mauritaniennes dans un lieu inconnu pour avoir protesté contre les écrits de lettrés musulmans. Amnesty International pense qu’il s’agit de prisonniers d’opinion, détenus pour avoir exprimé pacifiquement leurs opinions. Ces personnes risquent de subir des mauvais traitements. Biram Ould Dah Ould Abeid, président de l’organisation antiesclavagiste Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste en Mauritanie (IRA-Mauritanie), a été arrêté le 28 avril à Nouakchott, la capitale mauritanienne, après avoir brûlé plusieurs livres écrits par quatre imams. Le lendemain, les forces de sécurité se sont rendues à son domicile et ont utilisé du gaz lacrymogène pour le maîtriser avant de l’arrêter. Les jours suivants, 10 autres membres et sympathisants d’IRA-Mauritanie ont également été interpellés, parmi lesquels Bilal Ould Samba et l’imam Leid Ould Lemlih. Le 2 mai, tous les militants concernés ont été transférés par les autorités vers un lieu inconnu. Leurs familles n’ont pas été informées de leur nouveau lieu de détention. Amnesty International a appris que seule la femme de Biram Ould Dah Ould Abeid avait pu voir son conjoint mais on ignore si les 11 militants sont détenus au même endroit. Ces personnes n’ont pas pu consulter (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.