Écrire Israel.La vie de plusieurs palestiniens en grève de la faim est en danger

Action complémentaire sur l’AU 119/12, MDE 15/025/2012, 4 mai 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 JUIN 2012 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La vie de deux Palestiniens menant une grève de la faim est en danger, la Cour suprême israélienne ayant retardé le moment où elle doit se prononcer sur leur détention sans inculpation ni jugement. D’autres personnes en détention administrative menant une grève de la faim n’ont toujours pas le droit de consulter des médecins indépendants. Le recours déposé par Bilal Diab et Thaer Halahleh auprès de la Cour suprême israélienne contre leur détention administrative a été examiné le 3 mai 2012, mais les juges doivent encore rendre leur verdict. Ces deux hommes ont entamé une grève de la faim aux alentours du 29 février ; tous deux ont déclaré à leurs avocats être maltraités par les agents des Services pénitentiaires israéliens et les médecins. Bilal Diab s’est évanoui pendant l’audience et a été ramené à l’hôpital Assaf HaRofeh, où il a été transféré le 1er mai dernier. Les Services pénitentiaires israéliens avaient auparavant refusé de le déplacer du centre de soins de la prison de Ramleh. Selon son avocat, Bilal Diab serait constamment enchaîné à son lit d’hôpital. Contraindre un prisonnier gravement malade à rester dans son lit pour des raisons non médicales équivaut à un traitement cruel, inhumain ou dégradant. L’ONG Médecins pour les droits de l’homme - Israël a rendu visite à Thaer Halahleh et Bilal Diab en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse