Écrire Bahrein. Arrestation de Nabeel Rajab, un militant de premier plan

AU 128/12, MDE 11/029/2012, 8 mai 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 JUIN 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Nabeel Rajab, éminent défenseur des droits humains, a été appréhendé samedi 5 mai à l’aéroport international de Bahreïn pour des tweets qu’il avait publiés. Il a été accusé d’« insultes à une institution nationale » et risque d’être soumis à la torture et à d’autres formes de mauvais traitements. Nabeel Rajab, Président du Centre bahreïnite des droits humains, a été arrêté samedi 5 mai dans la soirée après avoir atterri à l’aéroport international de Bahreïn, à Manama, la capitale. Il arrivait du Liban, où il avait participé à un atelier sur les droits humains. Il a été conduit au poste de police d’al Houra, et a comparu le lendemain devant un représentant du ministère public. Le 26 avril, Nabeel Rajab avait été convoqué au parquet pour y être interrogé en relation avec une plainte déposée par le ministère de l’Intérieur contre lui. Il n’a pas répondu à cette convocation parce qu’il était sur le point de se rendre à l’étranger. Nabeel Rajab a été inculpé pour « insultes à une institution nationale » (le ministère de l’Intérieur) pour ses tweets. Il a déclaré au procureur qu’il est l’auteur de tous les tweets publiés sur son compte, mais a refusé de répondre à d’autres questions. Le procureur a alors émis un ordre de détention pour une durée de sept jours, le temps que l’enquête soit menée. Nabeel Rajab est incarcéré au poste de police d’al Houra et a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition