Écrire Syrie. Les médecins Mohamad Osama Al Baroudi et Mahmoud Al Refaai, détenus au secret

Action complémentaire sur l’AU 114/12, MDE 24/042/2012, 9 mai 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 JUIN 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Mohamad Osama Abdulsalam Al Baroudi, médecin syrien, est détenu au secret depuis son arrestation dans un centre de santé de Damas, le 18 février. Il aurait été torturé et Amnesty International est très inquiète pour sa santé. Mahmoud Al Refaai, l’un de ses confrères arrêté le 16 février, est toujours détenu au secret. Mohamed Osama Al Baroudi, gastroentérologue, a été arrêté le 18 février 2012 par des membres de la Sécurité pénale, selon ses collègues, qui en ont informé sa famille. D’après l’un de ses proches installé à l’étranger, les agents auraient dit à ses collègues qu’ils l’emmenaient à la Sécurité pénale, près du centre de santé. Cependant, lorsque sa famille s’y est rendue, les agents ont affirmé qu’il ne s’y trouvait pas. On pense qu’il a été remis au service de renseignement de l’armée de l’air, dans le quartier d’Al Mezzeh, à Damas. Un médecin récemment libéré a déclaré y avoir été détenu fin février aux côtés de Mohamad Osama Al Baroudi et du cardiologue Mahmoud Al Refaai, arrêté le 16 février. Il aurait été témoin de fréquents actes de torture, notamment de passages à tabac, infligés à ces deux hommes. Mohamad Osama Al Baroudi aurait été conduit à l’hôpital après s’être plaint d’une douleur à la poitrine. Sa famille est très inquiète pour sa santé car il souffre de diabète et d’hypertension, pathologies nécessitant (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse