Écrire Soudan. Craintes pour la santé de Bushra Gamar Hussein Rahma, un militant en détention

Action complémentaire sur l’AU 205/11, AFR 54/019/2012, 11 mai 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 JUIN 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Plus de 10 mois après son arrestation, le militant soudanais Bushra Gamar Hussein Rahma est encore détenu sans jugement et il n’a pas pu consulter d’avocat. Sa santé, déjà mauvaise, se dégrade encore et il n’est pourtant toujours pas autorisé à voir un médecin. Bushra Gamar Hussein Rahma est détenu sans inculpation ni procès à Khartoum, la capitale fédérale du Soudan, depuis le 25 juin 2011. Il est actuellement dans l’unité générale de la prison de Kobar, à Khartoum-Nord, où il a été placé en détention en janvier 2012, sous l’autorité du procureur général. Les autorités continuent de l’empêcher de consulter un avocat et sa famille n’a pas pu lui rendre visite depuis le 5 mars. Il aurait subi des actes de torture et d’autres formes de mauvais traitements en détention. Bushra Gamar Hussein Rahma est asthmatique et souffre d’une maladie du cœur. Durant sa détention il a commencé à avoir de nouveaux problèmes de santé, notamment une protrusion discale, des suites des mauvais traitements qu’il a subis et des deux grèves de la faim qu’il a menées en septembre et octobre 2011. Malgré la dégradation de s santé, Bushra Gamar Hussein Rahma n’a pas bénéficié de l’attention médicale nécessaire et il n’a toujours pas été autorisé à consulter un médecin. En l’absence de traitement, ces problèmes représentent un véritable (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse