Écrire Pakistan. Menaces contre Saleem Khursheed Khokhar, un homme politique défendant les minorités

AU 139/12, ASA 33/004/2012, 17 mai 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 JUIN 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le parlementaire Saleem Khursheed Khokhar a reçu des menaces de mort parce qu’il a demandé que les femmes et filles hindoues soient protégées des enlèvements et de la conversion forcée à l’islam. Saleem Khursheed Khokhar est chrétien, membre de l’Assemblée provinciale du Sind (Pakistan) et président de la section sindhie de l’Alliance de toutes les minorités pakistanaises. Le 18 avril, après que la Cour suprême a consacré une audience à la conversion et au mariage présumés forcés d’une femme hindoue, ce parlementaire a critiqué dans les médias l’enlèvement et la conversion forcée de femmes issues de minorités religieuses. Deux jours plus tard, il a reçu un SMS de menace affirmant que le Pakistan avait été créé uniquement pour les musulmans, que seuls les musulmans pouvaient y vivre pacifiquement et que personne d’autre ne serait autorisé à le faire. Depuis l’année dernière, Saleem Khokhar a reçu une série de menaces parce qu’il défend les droits des minorités. Il est le plus éminent homme politique menacé de mort pour ce motif depuis les assassinats de Salmaan Taseer, gouverneur du Pendjab, et de Shahbaz Bhatti, ministre fédéral des Minorités, en 2011. Le jour où il a reçu la menace en question, Saleem Khokhar a porté plainte auprès du commissaire du poste de police de Clifton, à Karachi, et un procès-verbal introductif a été dressé. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir