Écrire Soudan. Une dirigeante de l’opposition assignée a domicile( Ezdehar Jumaa Said Ahmad)

AU 142/12, AFR 54/020/2012, 18 mai 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 JUIN 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ezdehar Jumaa Said Ahmad, une dirigeante de la section nord du Mouvement populaire de libération du Soudan, un parti de l’opposition, est actuellement en résidence surveillée. Elle n’est inculpée d’aucune infraction. Ses cinq jeunes enfants doivent sortir seuls pour acheter de la nourriture. Ezdehar Jumaa Said Ahmad a été arrêtée dans la matinée du 21 avril 2012 par trois hommes armés en civil qui l’ont emmenée dans les locaux du Service de la sécurité nationale (NSS), à Khartoum Nord (dans la banlieue de Khartoum, la capitale du pays). Elle a été libérée le même jour avant d’être placée en résidence surveillée avec ses cinq enfants, âgés de trois à 12 ans. Elle n’est inculpée d’aucune infraction. Étant donné qu’elle ne peut pas quitter la maison, ses enfants doivent sortir seuls pour acheter de la nourriture, ce qui les met en danger. À chaque fois qu’ils partent ou qu’ils rentrent, ceux-ci subissent des fouilles corporelles effectuées par des agents du NSS postés à l’extérieur de la maison. Au moins une fois, un agent a battu un des enfants qui jouait à l’extérieur. Ezdehar Jumaa Said Ahmad est la secrétaire générale par intérim de la section nord du Mouvement populaire de libération du Soudan (MPLS-N), un parti de l’opposition interdit en 2011. En tant qu’avocate, elle a travaillé au cours de ces derniers mois sur des affaires (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir