Écrire Syrie. Des militants maintenus en détention

Action complémentaire sur l’AU 67/12, MDE 24/047/2012, 22 mai 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 JUILLET 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Cinq membres du personnel du Centre syrien pour les médias et la liberté d’expression (SCM) sont maintenus en détention au secret à différents endroits à travers la Syrie. Ils risquent d’être victimes de torture et d’autres mauvais traitements. Huit autres membres du personnel et une visiteuse du Centre, tous actuellement en détention, seront bientôt jugés devant un tribunal militaire. On pense que ces 13 individus sont des prisonniers d’opinion, détenus uniquement pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d’expression et d’association. Le directeur du SCM, Mazen Darwish, a été interpellé en même temps que 13 de ses collègues et deux visiteurs lors d’une descente au Centre, le 16 février dernier. Parmi les personnes appréhendées, Mazen Darwish, Hani al Zitani, Abd al Rahman Hamada, Hussein Gharir et Mansour al Omari sont maintenus en détention au secret ; Amnesty International ignore quel est leur statut juridique. On pense que Mazen Darwish et Hussein Gharir sont incarcérés dans les locaux du Service de renseignement de l’armée de l’air à Damas, où ils ont été emmenés après leur arrestation. Un détenu récemment libéré de cet endroit affirme que la santé de Mazen Darwish s’est gravement détériorée. Mansour al Omari, Hani al Zitani et Abd al Rahman Hamada ont été vus pour la dernière (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse