Écrire Etats-Unis. Le gouverneur du Montana doit se prononcer sur une demande de grâce pour Ronald Smith

Action complémentaire sur l’AU 73/12, AMR 51/035/2012, 23 mai 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 JUILLET 2012 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le Comité des grâces du Montana a voté contre la grâce pour Ronald Smith, un Canadien qui se trouve dans le couloir de la mort de cet État pour un double meurtre commis il y a 30 ans. Cette décision n’engage pas le gouverneur du Montana, qui peut encore commuer la peine de mort. Le Comité des grâces et des libertés conditionnelles du Montana s’est réuni le 2 mai 2012 pour étudier la demande de grâce de Ronald Smith ; le 21 mai, il a adressé une lettre au gouverneur Brian Schweitzer, dans laquelle il informait avoir voté contre la grâce à l’issue de cette audience. Le courrier indiquait qu’une telle recommandation « [rendait] mieux justice à la majorité des citoyens de l’État du Montana ». Ronald Smith et Rodney Munro ont été accusés du meurtre, passible de la peine capitale, de Harvey Madman Jr et Thomas Running Rabbit Jr, deux Amérindiens abattus le 4 août 1982. Rodney Munro a accepté un accord de réduction de peine et plaidé coupable d’enlèvement aggravé. Condamné à 60 ans de prison, il a finalement été libéré en 1998. Le procureur a proposé un accord similaire à Ronald Smith : s’il plaidait coupable de meurtre, il ne serait pas condamné à la peine de mort mais à la réclusion à perpétuité avec possibilité de libération au bout de 17 ans environ. Ronald Smith a rejeté cette proposition et plaidé (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir