Écrire Etats-Unis. Exécution imminente pour Abdul Hamin Awkal, un homme atteint de maladie mentale.

AU 151/12, AMR 51/039/2012, 29 mai 2012 Un ressortissant libanais atteint de maladie mentale depuis longtemps doit être exécuté dans l’Ohio le 6 juin pour un double meurtre commis en 1992. Le Comité des grâces et des libérations conditionnelles de cet État a recommandé au gouverneur de lui refuser sa grâce, mais celui-ci n’est pas tenu d’appliquer cette décision. Abdul Hamin Awkal, qui est arrivé du Liban aux États-Unis à l’âge de 24 ans en 1984, a été condamné à mort pour le meurtre, en 1992, de son épouse Latife Awkal, qui voulait divorcer, et du frère de cette dernière, Mahmoud Abdul-Aziz. Tous deux ont été abattus dans la section des services de conciliation familiale d’une juridiction consacrée aux relations conjugales à Cleveland, dans l’Ohio, le 7 janvier 1992. Abdul Awkal a été arrêté sur place après ce double homicide. Pendant la période de détention précédant son procès, il s’est vu prescrire des médicaments antipsychotiques et antidépresseurs. Le juge de première instance a estimé que la gravité de sa dépression le rendait incapable d’aider à sa défense et qu’il était par conséquent inapte à être jugé. Après avoir été placé dans un établissement psychiatrique où son traitement antipsychotique a été augmenté, Abdul Awkal a finalement été déclaré apte à être jugé. Au cours de son procès, à la fin de l’année 1992, ses avocats ont indiqué au juge que sa santé mentale s’était dégradée, mais le magistrat a rejeté leur demande en faveur d’une nouvelle audience destinée à évaluer ses capacités mentales. Abdul Awkal a été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.