Écrire Etats-Unis. Exécution imminente pour Abdul Hamin Awkal, un homme atteint de maladie mentale.

AU 151/12, AMR 51/039/2012, 29 mai 2012 Un ressortissant libanais atteint de maladie mentale depuis longtemps doit être exécuté dans l’Ohio le 6 juin pour un double meurtre commis en 1992. Le Comité des grâces et des libérations conditionnelles de cet État a recommandé au gouverneur de lui refuser sa grâce, mais celui-ci n’est pas tenu d’appliquer cette décision. Abdul Hamin Awkal, qui est arrivé du Liban aux États-Unis à l’âge de 24 ans en 1984, a été condamné à mort pour le meurtre, en 1992, de son épouse Latife Awkal, qui voulait divorcer, et du frère de cette dernière, Mahmoud Abdul-Aziz. Tous deux ont été abattus dans la section des services de conciliation familiale d’une juridiction consacrée aux relations conjugales à Cleveland, dans l’Ohio, le 7 janvier 1992. Abdul Awkal a été arrêté sur place après ce double homicide. Pendant la période de détention précédant son procès, il s’est vu prescrire des médicaments antipsychotiques et antidépresseurs. Le juge de première instance a estimé que la gravité de sa dépression le rendait incapable d’aider à sa défense et qu’il était par conséquent inapte à être jugé. Après avoir été placé dans un établissement psychiatrique où son traitement antipsychotique a été augmenté, Abdul Awkal a finalement été déclaré apte à être jugé. Au cours de son procès, à la fin de l’année 1992, ses avocats ont indiqué au juge que sa santé mentale s’était dégradée, mais le magistrat a rejeté leur demande en faveur d’une nouvelle audience destinée à évaluer ses capacités mentales. Abdul Awkal a été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition