Écrire Pakistan. Le Pakistan s’apprête à reprendre les exécutions

AU 143/12, ASA 33/005/2012, 18 mai 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 JUIN 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. L’exécution de Behram Khan par pendaison est prévue pour le 30 juin prochain. Il s’agirait de la première mise à mort au Pakistan en presque quatre ans et cela ouvrirait la voie à de nouvelles exécutions. Seul le président pakistanais peut empêcher cela. Behram Khan a été condamné à mort le 23 juin 2003 par un tribunal antiterroriste pour le meurtre de l’avocat Mohammad Ashraf. Le 15 avril 2003, il s’est rendu à la Haute cour du Sind avec l’intention de tuer Qurban Ali Chauhan, un avocat représentant un homme accusé du meurtre de l’oncle maternel de Behram Khan. Ce dernier a confondu Mohammad Ashraf avec Qurban Ali Chauhan et l’a tué. Pir Bux, un sous-inspecteur de police qui a accompagné Behram Khan au tribunal, a été condamné à la réclusion à perpétuité pour complicité de meurtre. Des recours ont été déposés contre la peine de mort prononcée à l’encontre de Behram Khan auprès de la Haute cour du Sind et de la Cour suprême du Pakistan, mais ces deux juridictions les ont rejetés ; une demande de grâce a ensuite été adressée au président pakistanais Asif Ali Zardari. Le 10 mai dernier, après le rejet de la demande de grâce, un tribunal antiterroriste a émis un mandat d’exécution pour le 23 mai. Cependant, le 17 mai, le président a décrété un sursis, repoussant la mise à mort de Behram Khan au 30 juin. Cette exécution serait la première (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition