Écrire Chine. Des adeptes du falun gong : Wang Xiaodong, Wang Junling, risquent d’être torturés

AU 152/12, ASA 17/013/2012, 31 mai 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 JUILLET 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Wang Xiaodong et sa sœur Wang Junling, pratiquants du Falun Gong, ont été placés en détention et risquent de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Ce sont des prisonniers d’opinion, incarcérés uniquement pour avoir exercé pacifiquement leurs droits à la liberté d’expression et d’association. Wang Junling, aussi connue sous le nom de Wang Xiaomei, a été arrêtée le 26 mai à Cangzhou, dans la province du Hebei, dans le nord-est de la Chine, en raison des efforts qu’elle a déployés pour faire libérer son frère, Wang Xiaodong, incarcéré depuis le 25 février parce qu’il appartient au mouvement spirituel du Falun Gong. Après le placement en détention de Wang Xiaodong, Wang Junling a activement cherché à faire libérer son frère, notamment en faisant signer une pétition aux membres de 300 familles de leur village natal, Zhouguantun, dans la province du Hebei, ce qui représente la quasi-totalité des familles du village. Ces villageois ont ensuite subi des pressions pour retirer leur soutien. Wang Junling a également publié une lettre ouverte sur Internet, ce qui lui a valu de recevoir des menaces. Elle s’est alors réfugiée dans la clandestinité. Fait inhabituel, cette pétition a été estampillée comme authentique par les membres du comité du village de Zhouguantun. La pétition comme la lettre auraient circulé en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir