Écrire Mauritanie. Quatre militants libérés et sept inculpés

Action complémentaire sur l’AU 127/12, AFR 38/004/2012, 31 mai 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 JUILLET 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quatre militants antiesclavagistes mauritaniens, qui étaient détenus dans un lieu inconnu depuis fin avril, ont été libérés. Sept autres militants arrêtés en même temps ont été inculpés le 30 mai. Ils ont été transférés à la prison centrale de Nouakchott, la capitale. Les onze militants antiesclavagistes concernés appartiennent tous à l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste en Mauritanie (IRA-Mauritanie). Bilal Ould Sambou, Leid Ould Mbarek et Issa Ould Alioune ont été libérés le 30 mai. Zeidane Ould Maouloud avait été relâché plus tôt, peu après son arrestation. Biram Ould Dah Ould Abeid, Yacoud Diarra, Abidine Ould Maatala, Ahmed Hamdy Ould Hamar Vall, Leid Ould Lemlih, Oubeid Ould Imijine et Boumediane Ould Batta ont été inculpés d’« atteinte à la sécurité de l’État ». Des représentants du haut-commissaire aux droits de l’homme à Nouakchott ont pu s’entretenir avec les détenus la semaine dernière, alors que ces derniers étaient détenus au secret depuis plusieurs semaines dans un poste de police de la ville. Les familles de ces personnes ont aussi été autorisées à leur rendre visite. Amnesty International considère les sept militants encore détenus comme des prisonniers d’opinion car ils n’ont fait qu’exercer leur droit à la liberté d’expression. L’article 19 du Pacte international (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir