Écrire Mexique. Une population indigène menacée

AU 157/12, AMR 41/039/2012, 1er juin 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 JUILLET 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les résidents de Valle del Río San Pedro, dans le sud-ouest du Mexique, ont reçu une menace de mort le 19 mai dernier, leur ordonnant de partir de chez eux. Certains d’entre eux ont été tués par le passé ; cette communauté risque d’être la cible de nouvelles agressions. Le 19 mai 2012, un membre de la population indigène triqui vivant à Valle del Río San Pedro, dans la municipalité de Putla de Guerrero (État d’Oaxaca), a trouvé un message dans la rue principale du village, qui indiquait : « Saletés d’Indiens, partez d’ici avec vos morts, foutez le camp et emportez vos droits humains avec vous. Nous venons de commencer à faire la fête, il y aura bientôt de la nourriture pour les vautours. » Soixante-seize personnes vivent dans cette communauté composée de familles indigènes triquis qui se sont installées là après avoir été forcées de quitter leurs maisons en 2008, au vu des violences à San Juan Copala, une ville voisine. Les habitants affirment avoir été victimes de plusieurs agressions et menaces ayant pour but de les obliger à partir. Notamment, des inconnus armés ont tué des membres et des partisans de la communauté, et la police d’État d’Oaxaca a essayé d’expulser de force les familles en février 2010 et janvier 2012. Plusieurs habitants ont été détenus pendant cette période pour possession d’armes. Le 8 mai 2012, des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition