Écrire Pakistan. Protection insuffisante accordée à des hommes politiques.

Action complémentaire sur l’AU 139/12, ASA 33/007/2012, 1er juin 2012 À la suite d’une action urgente publiée le 11 mai par Amnesty International, des mesures supplémentaires ont été prises pour assurer la sécurité de Saleem Khursheed Khokhar et Pitamber Sewani. Ces parlementaires régionaux étaient menacés parce qu’ils dénonçaient les conversions et mariages forcés de membres de la minorité hindoue dans la province du Sind (Pakistan). Cette communauté continue de subir des persécutions et des violences. Les autorités pakistanaises doivent veiller à ce que les auteurs de ces faits soient traduits en justice. Le 11 mai, Amnesty International a publié une action urgente dans laquelle elle appelait les autorités pakistanaises à fournir une protection adaptée à Saleem Khursheed Khokhar, parlementaire chrétien de l’Assemblée provinciale du Sind, qui avait été menacé pour avoir défendu les droits de la minorité hindoue. Le 12 mai, le chef du gouvernement du Sind, Qaim Ali Shah, a ordonné que des mesures de sécurité supplémentaires soient prises pour protéger cet homme et Pitamber Sewani, parlementaire hindou de l’Assemblée provinciale du Sind, également menacé pour avoir défendu les droits humains de groupes minoritaires. Saleem Khursheed Khokhar et Pitamber Sewani se sont réjouis de ces mesures de protection mais se sont inquiétés du fait que les agents affectés à leur sécurité par les autorités du Sind n’avaient pas été sélectionnés de façon suffisamment minutieuse, en particulier compte tenu du fait que d’autres (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse