Écrire Aaction urgente (suivi) : Bahreïn. Un défenseur des droits humains, Nabeel Rajab, de nouveau arrêté

Action complémentaire sur l’AU 128/12, MDE 11/038/2012, 8 juin 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 JUILLET 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Nabeel Rajab, défenseur des droits humains bahreïnite de premier plan, a de nouveau été arrêté, le 6 juin, pour un complément d’enquête concernant une plainte déposée contre lui. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion. Le 6 juin, le parquet a ordonné que Nabeel Rajab soit placé en détention pour sept jours, pendant qu’une enquête complémentaire est menée sur la base d’une plainte déposée contre lui par plusieurs personnes de la région d’al Muharraq, dans le nord de Bahreïn. Il semble que ces personnes l’accusent d’avoir « calomnié publiquement les habitants d’al Muharraq et remis en question leur patriotisme par des affirmations scandaleuses publiées sur des sites de réseaux sociaux ». Dans l’un de ses tweets datés du 2 juin, Nabeel Rajab s’adressait au Premier ministre, Khalifa Bin Salman Al Khalifa, à la suite de la visite de ce dernier dans la région : « Khalifa : quitte les rues d’al Muharraq, les cheiks et les anciens, tout le monde sait que tu n’es pas populaire là-bas et s’ils n’avaient pas besoin d’argent ils ne seraient pas venus t’accueillir. Quand vas-tu tirer ta révérence ? » Nabeel Rajab fait l’objet d’une enquête aux termes de l’article 364 du Code pénal bahreïnite, qui pénalise le fait de publier des accusations contre autrui qui rendraient ces personnes (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse