Écrire Israël. Mahmoud al Sarsak, gréviste de la faim, proche de la mort au centre médical pénitentiaire

Action complémentaire sur l’AU 119/12, MDE 15/032/2012 11 juin 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 JUILLET 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le gréviste de la faim et footballeur palestinien Mahmoud al Sarsak risque de mourir très prochainement mais les autorités israéliennes refusent toujours de le faire admettre dans un hôpital où il pourrait recevoir les soins dont il a besoin. Thaer Halahleh, qui était en détention administrative, a quant à lui été libéré le 5 juin. Un médecin indépendant affilié à l’organisation Physicians for Human Rights - Israel (Médecins pour les droits humains - Israël) a été autorisé à rendre visite à Mahmoud al Sarsak le 6 juin pour la première fois depuis que cet homme a entamé sa grève de la faim, le 19 mars. Le médecin a examiné Mahmoud al Sarsak et un autre Palestinien gréviste de la faim également détenu au centre médical des Services pénitentiaires israéliens. Il a estimé que la vie des deux hommes était en grand danger et a demandé avec insistance qu’ils soient admis dans un hôpital civil où ils pourraient recevoir les soins spécialisés dont ils ont besoin de toute urgence. Depuis le 6 juin, Mahmoud al Sarsak a été conduit à trois reprises dans des hôpitaux civils après avoir perdu connaissance, mais il a systématiquement été ramené au centre médical des Services pénitentiaires. Le médecin de Physicians for Human Rights – Israel a signalé qu’il n’avait pas été autorisé à consulter le dossier médical de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse