Écrire Oman. Des manifestants et des écrivains détenus.

AU 174/12, MDE 20/001/2012, 19 juin 2012 Plus de 21 personnes sont maintenues en détention à la suite d’une série d’arrestations de militants, d’écrivains, d’avocats et de blogueurs, qui a débuté le 31 mai. Il pourrait s’agir de prisonniers d’opinion. Les arrestations ont commencé le 31 mai, lorsque la division spéciale de la police d’Oman a interpellé trois militants qui étaient en route pour le champ pétrolifère de Fohoud, à environ 250 kilomètres au sud-ouest de Mascate, pour suivre la grève que des travailleurs du site avaient lancée la semaine précédente. Ces trois personnes – l’avocat Yaqoub al Kharousi, ainsi que Habeeba al Hinai et Ismail al Muqbali, membres du Groupe omanais pour les droits humains, récemment créé – ont été, semble-t-il, inculpées d’incitation à manifester. Elles ont été détenues au secret pendant cinq jours avant d’être autorisées à entrer en contact avec leurs familles. Habeeba al Hinai et Yaqoub al Kharousi ont été libérés sous caution le 4 juin, mais Ismail al Muqbali est toujours en détention. D’autres militants et des écrivains ont été arrêtés les 2, 7 et 8 juin. Le 11 juin, les autorités ont interpellé au moins 22 personnes – parmi lesquelles l’éminente avocate Basma al Kiyumi – qui manifestaient devant le quartier général de la police, à Mascate, pour réclamer la libération de leurs concitoyens arrêtés depuis le 31 mai. Deux ont été relâchées peu après. Le 16 juin, 10 autres ont été libérées sans inculpation après avoir déclaré par écrit qu’elles avaient enfreint des lois et qu’elles ne (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.