Écrire Belarus. Le journaliste Andreï Poczobout, risque la prison pour avoir critiqué le président

AU 181/12, EUR 49/007/2012, 26 juin 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 7 AOÛT 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le journaliste Andreï Poczobout a été arrêté pour avoir critiqué le président bélarussien. Il encourt jusqu’à cinq ans d’emprisonnement. Il s’agit d’un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression. Andreï Poczobout, correspondant du quotidien polonais Gazeta Wyborcza et éminent défenseur de la minorité polonaise du Bélarus, a été arrêté le 21 juin à son appartement de Grodno, dans l’ouest du Bélarus. Il est accusé, en vertu de l’article 367 (2) du Code pénal bélarussien, d’avoir « diffamé le président » dans des articles publiés par des médias bélarussiens indépendants. Cependant, il n’a pas été inculpé officiellement. Il encourt jusqu’à cinq ans d’emprisonnement. Dans ses articles, Andreï Poczobout a critiqué le déroulement et l’issue de l’affaire d’Ouladzislov Kavaliou et de Dimitri Kanavalov, exécutés en mars 2012 pour une série d’attentats à la bombe commis au Bélarus. Il a également critiqué la position du président Loukachenko vis-à-vis de l’Union européenne et la réaction des autorités bélarussiennes face à une vague de « manifestations silencieuses » organisées dans le pays. Le 21 juin, son ordinateur et des documents ont été saisis au cours d’une perquisition à son appartement. En mars 2011, Andreï Poczobout a été inculpé d’« outrage » et de « diffamation à l’égard du président » pour (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.