Écrire Soudan. Arrestation de Magdi Aqasha, un militant soudanais de premier plan

AU 183/12/12, AFR 54/027/2012, 27 juin 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 8 AOÛT 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Magdi Aqasha, dirigeant de Sharara, groupe de militants soudanais de premier plan, a été arrêté par le Service national de la sûreté et du renseignement. Il est détenu actuellement dans un lieu inconnu. Il risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. Magdi Aqasha a été remis au Service national de la sûreté et du renseignement le 27 juin 2012. Sa famille venait pourtant de payer une amende dans un poste de police de Khartoum, la capitale, pour le faire libérer. Le Service national de la sûreté et du renseignement a arrêté cet homme le 24 juin, sur les lieux d’un accident de la route dans lequel il était impliqué. Il conduisait sur une autoroute publique et quatre véhicules du Service national de la sûreté et du renseignement (deux motos et deux voitures) se trouvaient derrière lui. C’est alors qu’un accident s’est produit, dans lequel l’une des motos a été endommagée. Les agents du Service national de la sûreté et du renseignement ont demandé à des policiers de la route d’arrêter Magdi Aqasha sur le champ. Ceux-ci ont refusé au motif que cet homme n’était pas responsable de l’accident. Les agents du Service national de la sûreté et du renseignement l’ont alors interpellé, ont saisi sa voiture et l’ont placé en détention jusqu’au lendemain dans leurs locaux. Ils l’ont alors transféré au poste de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir