Écrire Italie. Des Roms risquent d’être expulsés à Rome

AU 182/12, EUR 30/007/2012, 28 juin 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 9 AOÛT 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Plus de 350 Roms risquent d’être chassés du site de Tor de’ Cenci, en Italie. La municipalité de Rome prévoit de les reloger sur un autre site, procédant ainsi à une séparation ethnique, et cela avant le 10 juillet. Plus de 350 Roms, principalement des ressortissants de Bosnie-Herzégovine et de Macédoine, vivent à Tor de’ Cenci, à Rome, depuis des années, voire depuis 16 ans pour certains d’entre eux. Ce site a été ouvert par la municipalité en 1995, dans une zone où les résidents ont accès à divers services, y compris l’école pour les enfants. Cependant, au cours des deux dernières années, les autorités ont commencé à qualifier ce lieu de « site toléré » (qui existe depuis longtemps mais qui a été construit sans permis sur un terrain public ou privé), et ont menacé de le fermer et de déplacer les résidents vers un autre site, plus éloigné des zones résidentielles de la ville. Elles ont peu à peu cessé de l’entretenir en vue de sa fermeture, et les conditions de vie s’y sont progressivement détériorées. La municipalité prévoit de déplacer les familles vivant à Tor de’ Cenci vers le nouveau site de La Barbuta, qu’elle a fait construire en 2011 en usant des pouvoirs spéciaux qui lui ont été accordés par l’« Urgence nomades », un dispositif d’urgence instauré en 2008 et jugé illégal en novembre 2011 par le Conseil d’État. Le site de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.