Écrire Des familles roms privées du droit à l’eau.

AU 188/12, EUR 70/012/201, 4 juillet 2012 Cinq familles roms, qui comptent plusieurs enfants, ont été expulsées de force de Belgrade et envoyées à Nis, ville du sud de la Serbie. Elles sont actuellement privées d’eau, d’électricité et d’installations sanitaires. Cinq familles roms, soit 18 personnes dont des enfants et une femme enceinte, qui a accouché par la suite, ont été relogées dans un entrepôt abandonné de la rue Daniciceva, à Nis. Elles n’ont pas accès à l’eau, à l’électricité ni à des installations sanitaires. Elles sont privées d’eau depuis qu’elles ont été expulsées de force de Belgrade le 26 avril, il y a plus de 10 semaines. C’est actuellement l’été en Serbie et les températures dépassent souvent les 35 degrés Celsius la journée. L’entrepôt ne dispose pas de l’eau courante, bien que l’installation existe. Le 20 juin, la municipalité a affirmé que l’arrivée d’eau pouvait être rétablie relativement facilement, et que cela serait fait avant la fin de la semaine. Cela n’a pas été le cas, ce qui constitue une violation des droits des familles concernées à un logement décent, à l’eau et à des installations sanitaires. Pour s’approvisionner, celles-ci doivent remplir des bidons en plastique au point d’eau le plus proche, situé sur un marché à environ 115 mètres de l’entrepôt. Cependant, ce point d’eau public n’est pas accessible en permanence car le marché n’est ouvert que de 7 heures du matin à 15 heures et, même pendant ce laps de temps, un responsable du site empêche souvent les Roms de s’y rendre. Le seul autre lieu (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.