Écrire Soudan. Un jeune militant Ussamah Mohammed, risque la torture

AU 203/12, AFR 54/032/2012, 11 juillet 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 22 AOÛT 2012 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ussamah Mohammed, jeune militant soudanais qui a critiqué le gouvernement dans une vidéo diffusée sur la chaîne de télévision Al Jazeera, est détenu au secret depuis le 22 juin à Khartoum, la capitale. Il risque de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Le 22 juin, Ussamah Mohammed s’est rendu avec un ami dans le quartier de Burri, à Khartoum, où des manifestations avaient eu lieu peu de temps avant. Au moyen de leurs smartphones, ils ont photographié les arrestations auxquelles procédaient des agents de la Sûreté nationale et ont commenté sur Twitter la forte présence des forces de sécurité dans le quartier à la veille d’une journée de manifestations. Ces deux hommes ont été arrêtés peu après 11 h 30 par des agents en civil et emmenés à bord de deux pickups. Ussamah Mohammed est toujours détenu alors que son ami a été relâché au bout de sept heures. Sa famille a été informée par un agent du Service national de la sûreté et du renseignement qu’il se trouvait à la prison de Kober, dans la section réservée aux prisonniers politiques. Ussamah Mohammed n’a pas pu consulter d’avocat ni comparaître devant un tribunal. Il risque d’être victime de torture et d’autres mauvais traitements. Il s’agit d’un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression. Ussamah (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse