Écrire Paraguay : Détention arbitraire de Miguel Angel Correa Franco.

AU 198/12, AMR 45/003/2012, 10 juillet 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 29 AOÛT 2012 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le dirigeant paysan Miguel Angel Correa Franco a été arrêté le 15 juin pour l’homicide de six policiers, commis lors de l’expulsion violente de paysans sans terre dans l’est du Paraguay. Aucun élément fiable ne prouve son implication dans ces homicides ni même sa présence sur les lieux. Le 15 juin, un violent affrontement opposant la police à des paysans sans terre dans le district de Curuguaty (département de Canendiyu) a fait au moins 17 morts, dont six policiers et 11 paysans. Peu après, 13 personnes, parmi lesquelles deux mineurs, ont été arrêtées pour ces homicides. L’une d’elles est Miguel Angel Correa Franco, de la communauté de Luz Bella (département de San Pedro). Selon un rapport de police qui daterait du moment de son arrestation, il a été interpellé sur les lieux de l’affrontement. Pourtant, il affirme ne pas avoir été présent au moment des faits et avoir été appréhendé par la police à son arrivée dans un hôpital de Curuguaty. Il s’y est rendu parce qu’un ami l’avait appelé pour lui demander de vérifier si l’un de ses proches, blessé dans l’affrontement, s’y trouvait. Il déclare avoir été battu en garde à vue et menacé de mort par la police. Le 17 juin, il a été transféré à la prison Coronel Oviedo, où il a été autorisé à recevoir la visite d’un avocat. Il est inculpé de meurtre, entre autres chefs. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées