Écrire Incarcération de Nabeel Rajab, un militant de premier plan.

Action complémentaire sur l’AU 128/12, MDE 11/044/2012, 10 juillet 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 29 AOÛT 2012 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Nabeel Rajab, éminent défenseur bahreïnite des droits humains, a été arrêté le 9 juillet à son domicile afin de purger la peine de trois mois d’emprisonnement pour diffamation qui lui avait été infligée le jour même par le tribunal pénal de première instance. Cet homme est un prisonnier d’opinion. Le 9 juillet, la cinquième chambre du tribunal pénal de première instance, siégeant à Manama, la capitale bahreïnite, a rendu sa décision dans l’affaire de Nabeel Rajab, qu’elle a déclaré coupable de diffamation et condamné à trois mois d’emprisonnement – peine dont il a déjà purgé 21 jours. Nabeel Rajab a choisi de ne pas assister à l’audience. Environ trois heures après le prononcé du jugement, il a été arrêté à son domicile par huit policiers cagoulés disposant d’un mandat et appuyés par un hélicoptère. Pendant à peu près six heures, ni sa famille ni son avocat n’ont su où il avait été emmené. La police les a ensuite informés que cet homme était détenu à la prison d’Al Jaw, à Manama. Son avocat a immédiatement interjeté appel et une audience a été fixée au 18 juillet. Nabeel Rajab a été inculpé de diffamation pour avoir « calomnié publiquement les habitants d’Al Muharraq et remis en question leur patriotisme par des affirmations scandaleuses publiées sur des sites de réseaux sociaux ». Dans l’un de ses tweets (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.