Écrire Cuba. Des manifestants détenus sans inculpation

AU 215/12, AMR 25/018/2012, 18 juillet 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 29 AOÛT 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Niurka Luque Álvarez et Sonia Garro Alfonso, membres des Dames en blanc, et Ramón Alejandro Muñoz González, le mari de Sonia Garro Alfonso, semblent être détenus sans inculpation depuis mars dernier. Le 17 mars 2012, les Dames en blanc manifestaient pacifiquement à La Havane, la capitale du pays, pour commémorer la répression de dissidents de 2003, lorsque 18 d’entre elles ont été interpellées et emmenées dans différents postes de police à travers la ville. Toutes ont été relâchées quelques heures plus tard, sauf Niurka Luque Álvarez. Le lendemain, Sonia Garro Alfonso, elle aussi membre de l’organisation, et son époux Ramón Alejandro Muñoz González ont été arrêtés chez eux à La Havane, par une cinquantaine de policiers qui sont entrés par effraction et ont tiré des balles en caoutchouc sur eux. D’après sa sœur, Sonia Garro Alfonso a ainsi été blessée au pied. Depuis, Niurka Luque Álvarez et Sonia Garro Alfonso ont été emmenées dans différents centres de détention. Elles sont actuellement détenues à la prison pour femmes de Guatao, à la périphérie de La Havane. Ramón Alejandro Muñoz González est incarcéré à la prison Combinado del Este à la Havane. Les deux femmes semblent être en mauvaise santé : Sonia Garro Alfonso souffrait d’un problème rénal avant d’être appréhendée, et elle pourrait avoir besoin d’être opérée, tandis (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir