Écrire Oman. Des manifestants pacifiques risquent la prison

Action complémentaire sur l’AU 174/12, MDE 20/002/2012, 25 juillet 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 5 SEPTEMBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Au moins sept manifestants ont été condamnés à des peines d’emprisonnement, et plus de 20 autres font l’objet de chefs d’inculpation uniquement pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d’expression et de réunion. Le 9 juillet 2012, le poète Hamad al Kharousi a été condamné par le tribunal de première instance de Mascate, la capitale d’Oman, à un an de prison et à une amende de 200 rials omanais (environ 420 euros), après avoir été déclaré coupable d’avoir insulté le sultan et utilisé Internet pour publier des messages diffamatoires et offensants. Hamoud al Rashidi, écrivain, a été sanctionné de six mois de prison et d’une amende de 200 rials omanais. Le 16 juillet dernier, cinq autres militants ont été condamnés par le même tribunal à des peines de prison allant d’un an à 18 mois. Ces personnes ont été accusées notamment d’avoir insulté publiquement le sultan, d’avoir utilisé Internet pour publier des messages diffamatoires et offensants, et d’avoir diffusé des documents nuisant à l’ordre public. Parmi les condamnés figurent Mona Hardan, étudiante qui utilise Facebook sous le pseudonyme « Wardat Dhofar » (Rose du Dhofar), Mohamed al Badi, également étudiant, Abdullah al Arimi, poète, Mohamed al Habsi, photographe, et Taleb al Ebri. Ceux-ci ont également été sanctionnés d’une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.