Écrire Cuba. Arrestation de José Daniel Ferrer García, un militant politique

AU 229/12, AMR 25/019/2012, 1er août 2012 José Daniel Ferrer García, ancien prisonnier d’opinion, a été arrêté le 30 juillet dans la province d’Holguín (dans l’est de Cuba). On ignore tout du sort qui a été réservé à cet homme. Le militant politique José Daniel Ferrer García est la cible d’une campagne de harcèlement menée par le gouvernement depuis qu’il a été remis en liberté, en mars 2011. Il a été arrêté dans la soirée du 30 juillet, dans la province d’Holguín. On ignore tout de son sort depuis cette date. José Daniel Ferrer García coordonne l’Union patriotique de Cuba (UNPACU), groupement d’organisations dissidentes basées dans l’est de Cuba. En compagnie d’un autre membre de l’UNPACU, Antonio Blanco, et de deux autres personnes, il se rendait de la province de Santiago de Cuba, où ils habitent, à la ville d’Holguín, située dans la province voisine portant le même nom, lorsque leur véhicule a été intercepté par la police. Antonio Blanco a raconté qu’ils pensaient qu’il s’agissait d’un simple contrôle mais, lorsque les policiers ont identifié José Daniel Ferrer García, ils l’ont arrêté. Antonio Blanco et les deux autres personnes ont été renvoyés chez eux, dans la province de Santiago de Cuba. José Daniel Ferrer García avait bénéficié d’une libération conditionnelle en mars 2011, après avoir purgé huit des 25 années de réclusion auxquelles il avait été condamné. Les conditions de sa libération prévoyaient qu’il pouvait être renvoyé en prison pour purger le reste de sa peine, soit 16 ans. Il a été arrêté en avril 2012 et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.