Écrire Syrie. Mazen Darwish, un militant syrien, va comparaître devant un tribunal militaire secret

Action complémentaire sur l’AU 67/12, MDE 24/071/2012, 10 août 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 21 SEPTEMBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le militant syrien Mazen Darwish, directeur du Centre syrien pour les médias et la liberté d’expression, organisation basée à Damas, est sur le point d’être déféré à un tribunal militaire secret, qui ne permet pas la présence d’avocats ni d’observateurs et n’autorise pas d’appel. Le 16 février 2012, Mazen Darwish a été arrêté en même temps que d’autres membres du personnel du Centre syrien pour les médias et la liberté d’expression, ainsi que des visiteurs, lors d’une descente effectuée dans les locaux de l’organisation par des hommes en uniforme, membres supposés du Renseignement de l’armée de l’air. Depuis son arrestation, il est détenu dans des conditions s’apparentant à une disparition forcée car les autorités syriennes refusent de révéler où il se trouve et de fournir à sa famille et à ses avocats une quelconque information concernant son bien-être, malgré les demandes répétées. Huit de ses collègues arrêtés en même temps que lui sont actuellement en cours de jugement par un tribunal militaire. Pendant leur procès, le juge a maintes fois appelé le Renseignement de l’armée de l’air à présenter Mazen Darwish en tant que témoin mais sa requête n’a pas abouti. À la dernière audience, le 6 août 2012, il a reçu une lettre du Renseignement de l’armée de l’air expliquant que Mazen Darwish ne pourrait pas (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse