Écrire Oman. 20 autres militants condamnés à des peines d’emprisonnement

Action complémentaire sur l’AU 174/12, MDE 20/003/2012, 17 août 2012 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 28 SEPTEMBRE 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Vingt militants omanais ont été condamnés en août à des peines d’emprisonnement pour des infractions liées uniquement à l’exercice pacifique de leurs droits aux libertés d’expression et de réunion. S’ils étaient incarcérés, Amnesty International les considérerait comme des prisonniers d’opinion. Le 8 août 2012, un tribunal de Mascate, la capitale, a condamné 11 militants à un an d’emprisonnement et à une amende de 200 rials (environ 420 euros) pour avoir participé à une manifestation pacifique. Par ailleurs, un homme, Usama Aal Tawayya, a été condamné à un an de prison pour outrage au sultan. Ces 12 personnes, qu’Amnesty International considérerait comme des prisonniers d’opinion si elles étaient incarcérées, ont été libérées sous caution le 11 août et vont interjeter appel. Parmi elles figurent les militants de premier plan Saeed al Hashimi et Basimah al Rajihi, et l’avocate Basma al Kiyumi. Le 6 août 2012, le tribunal de première instance de Mascate avait condamné huit hommes à un an d’emprisonnement et à une amende de 1 000 rials (environ 2 100 euros) pour les infractions d’outrage au sultan et d’utilisation d’Internet pour publier des informations diffamatoires. Ils ont aussi été libérés sous caution et vont interjeter appel. Parmi eux figurent Ahmed al Maammari et Awad al Sawafi. Une (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.