Écrire Bahrein. Nabeel Rajab, un militant bahreïnite, condamné à trois ans

Action complémentaire sur l’AU 128/12, MDE 11/051/2012, 21 août 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 OCTOBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Nabeel Rajab, éminent défenseur bahreïnite des droits humains, a été condamné le 16 août 2012 à trois ans d’emprisonnement pour sa participation à des manifestations antigouvernementales. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion. Le 16 août, le tribunal pénal de première instance de Manama, la capitale bahreïnite, a condamné Nabeel Rajab à trois ans d’emprisonnement. Elle l’a déclaré coupable de « rassemblement illégal » et de « trouble à l’ordre public » pour avoir appelé et participé à des manifestations à Manama les 12 janvier, 6 février et 31 mars sans en avoir informé au préalable les autorités. La dernière manifestation en date avait été organisée par solidarité envers le militant bahreïnite détenu Abdulhadi Al Khawaja, l’un des 14 militants de premier plan de l’opposition qui avaient été condamnés en 2011 par un tribunal militaire à de lourdes peines d’emprisonnement. Les seules personnes présentes lors du prononcé du jugement étaient Nabeel Rajab, sa famille et un policier. Compte tenu de l’absence des avocats à cette audience et de la fermeture du tribunal pour la fête de l’Aïd al Fitr, qui célèbre la fin du mois de Ramadan, il n’a pas encore été interjeté appel mais la procédure sera lancée sous peu. La dernière condamnation de Nabeel Rajab est intervenue alors qu’il purgeait déjà (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse