Écrire France. Des migrants menacés d’expulsion forcée

AU 244/12, EUR 21/009/2012, 21 août 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 OCTOBRE 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Une quarantaine de migrants africains qui occupent un squat de Calais (France) sont sous la menace d’une expulsion forcée imminente. Ils risquent ainsi de se retrouver sans abri et exposés à d’autres atteintes aux droits humains. Les autorités calaisiennes prévoient d’expulser une quarantaine de migrants africains qui occupent illégalement un squat situé près du fort Nieulay. Selon des organisations non gouvernementales locales, une ordonnance d’expulsion a été affichée à la porte du bâtiment le 13 août, sans avertissement ni consultation préalable. Le document n’a pas été traduit et la police a expliqué oralement aux migrants, en anglais, qu’ils ne disposaient que d’une ou deux semaines pour quitter les lieux. Bien qu’on ne connaisse pas le pays d’origine de tous ces migrants, l’ordonnance indique qu’ils seraient érythréens tandis que des militants locaux affirment que la plupart d’entre eux sont soudanais ou tchadiens. En revanche, on sait avec certitude que, s’ils sont expulsés de force, ils se retrouveront sans abri et exposés à d’autres atteintes aux droits humains. Ils risqueront également d’être placés en rétention ou renvoyés de force dans leur pays s’ils sont en situation irrégulière. L’ordonnance d’expulsion a été émise le 9 août par la cour d’appel de Douai sur requête de la commune de Calais, propriétaire des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.