Écrire Brésil. Des hommes armés menacent une communauté rurale

AU 245/12, AMR 19/011/2012, 21 août 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 OCTOBRE 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quarante-cinq familles de la communauté quilombola de Pontes, dans l’État de Maranhão, au Brésil, font constamment l’objet de menaces et d’actes d’intimidation de la part d’hommes armés qui patrouillent dans la zone. Ces derniers sont employés par des éleveurs locaux qui essayent de chasser cette population. Les cultures et les biens de la communauté ont été détruits, et ses membres ont du mal à nourrir leurs familles. Le 15 août 2012, des éleveurs locaux ont lâché leur bétail sur les terres des habitants de la communauté de Pontes, détruisant ainsi leurs plantations, notamment de manioc, qui est leur aliment de base. Depuis, des hommes armés ont été aperçus, patrouillant dans les bois à la limite de cultures appartenant à de petits agriculteurs et situées sur les terres de cette communauté. Plusieurs résidents affirment craindre de sortir de chez eux. Cette population dépend de ses cultures vivrières pour survivre, et bon nombre de familles ont maintenant du mal à nourrir leurs enfants. En décembre 2011, les habitants de Pontes ont été officiellement reconnus comme communauté quilombola, c’est-à-dire une communauté dont les membres sont des descendants d’esclaves africains, mais les autorités n’ont rien fait pour préserver l’intégrité de leurs terres. Ces personnes doivent se débrouiller seules dans une région marquée par (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.