Écrire Chine. Des pratiquantes du Fa Lun Gong torturées

Action complémentaire sur l’AU 208/12, ASA 17/031/2012, 22 août 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 OCTOBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Wang Xiuqing et sa fille Qin Hailong, pratiquantes du Fa Lun Gong, ont été torturées au camp de « rééducation par le travail » de Qianjin, dans la province du Heilongjiang (Chine). Elles y sont détenues sans jugement depuis janvier. Selon d’anciens codétenus, Wang Xiuqing et sa fille Qin Hailong ont été torturées au camp de « rééducation par le travail » de Qianjin. À leur arrivée, elles ont été détenues au secret pendant plus d’un mois. Le 18 août, Qin Rongqian, la sœur aînée de Qin Hailong, leur a rendu visite sur place. Elle a d’abord vu Wang Xiuqing, qui lui a dit que Qin Hailong avait été torturée et maltraitée entre sa dernière visite, le 3 août, et le 17. Elle a notamment été frappée au moyen de matraques électriques, on lui a asséné des coups de poing et de pied sur tout le corps et on l’a jetée au sol si violemment que cela lui a coupé la respiration. Elle a cité deux agents ayant participé activement à ces actes de torture : Huo Shuping et Wu Baoyun, respectivement responsable et responsable adjoint de la deuxième brigade du camp, les détenus étant divisés en deux groupes. Wang Xiuqing a indiqué que Qin Hailong avait été torturée parce qu’elle avait refusé de signer un document dans lequel elle devait reconnaître sa « culpabilité », demander de l’« aide » pour sa « rééducation » et promettre de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir