Écrire Angola. D’anciens soldats enlevés : António Alves Kamulingue et Isaías Sebastião Cassule

AU 250/12, AFR 12/003/2012, 24 août 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 OCTOBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Nous sommes sans nouvelles d’António Alves Kamulingue et d’Isaías Sebastião Cassule depuis qu’ils ont été enlevés le 27 et le 29 mai respectivement à Luanda, la capitale de l’Angola. António Alves Kamulingue et Isaías Sebastião Cassule sont d’anciens soldats impliqués dans l’organisation d’une manifestation qui était prévue pour le 27 mai 2012 par d’anciens combattants et membres de la garde présidentielle, afin de réclamer les pensions et soldes qui leur sont dues. Les anciens membres de la garde présidentielle ont décidé à la dernière minute de ne pas participer, contrairement aux anciens soldats. Néanmoins, la manifestation a été violemment réprimée par des policiers avant même qu’elle commence, et les protestataires ont été dispersés. António Alves Kamulingue était encore en route vers le lieu de rassemblement quand il a téléphoné à un journaliste depuis un hôtel pour lui dire qu’il était suivi par plusieurs « hommes costauds » qui ressemblaient à ceux qui ont brutalement interrompu des défilés à Luanda au cours des derniers mois. Il a ajouté craindre pour sa vie. La ligne a alors été coupée et personne n’a plus eu de nouvelles de cet homme depuis. Deux jours plus tard, Isaías Sebastião Cassule a été enlevé par quatre hommes dans le district de Cazenga, à Luanda. Il avait reçu un appel d’un certain Tunga qui lui avait dit posséder un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.