Écrire Bahreïn. Les sentences de 13 militants de l’opposition confirmées

Action complémentaire sur l’AU 139/11, MDE 11/053/2012, 4 septembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 16 OCTOBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 4 septembre dernier, la Haute cour criminelle d’appel de Bahreïn a confirmé les sentences prononcées à l’encontre de 13 militants de l’opposition, allant de cinq ans de prison à la réclusion à perpétuité. Ces 13 hommes sont des prisonniers d’opinion. Le 4 septembre 2012, la Haute cour criminelle d’appel à Manama, la capitale de Bahreïn, a rendu son verdict dans l’affaire concernant 13 militants de l’opposition, à l’issue d’une audience qui n’a duré que quelques minutes. Elle a confirmé les sentences prononcées à l’encontre de ces personnes, qui vont de cinq ans de prison à la réclusion à perpétuité, pour des infractions comprenant « la mise en place de groupes terroristes en vue de renverser la monarchie et de modifier la Constitution ». Aucun des prévenus n’était présent. Mohammad Habib al Miqdad et Abdullah al Mahroos, qui étaient inculpés de « correspondance avec une organisation terroriste basée dans un autre État et travaillant pour un pays étranger afin de commettre des actes odieux à l’encontre du royaume de Bahreïn », ont été acquittés. Salah Abdullah Hubail al Khawaja, le frère d’Abdulhadi al Khawaja, a été acquitté d’avoir « tenté de renverser et de changer par la force la Constitution du pays et la monarchie ». Pourtant, la cour a confirmé toutes les sentences prononcées à l’encontre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse