Écrire Irak. Six hommes risquent d’être exécutés.

AU 259/12, MDE 14/013/2012, 7 septembre 2012 Au moins six hommes, dont un Saoudien, risquent d’être exécutés en Irak. Les sentences prononcées contre cinq d’entre eux ont été envoyées pour ratification à la présidence irakienne. Ces hommes pourraient être exécutés à tout moment. Le Saoudien Abdullah Azzam Saleh Musfer al Qahtani et les Irakiens Manaf Abdulrahim Abdulhamid Issa al Rawi, Mohammad Nouri Matar Yassin, Ibrahim Abdulqader Ali Antik, Safa Ahmad Abulaziz Abdullah et Mohammad Jaber Tawfiq Obaid ont été condamnés à mort le 16 mars 2011 par la Cour pénale centrale à Bagdad, la capitale irakienne. Les sentences prononcées ont été confirmées et envoyées pour ratification à la présidence irakienne. Cependant, d’après les informations dont dispose Amnesty International, le dossier d’Abdullah Azzam Saleh Musfer al Qahtani a été renvoyé devant la Cour de cassation pour qu’elle réexamine la peine de mort prononcée à l’encontre de cet homme, après que ses avocats ont montré des documents officiels prouvant qu’il était déjà en détention au moment des faits. La cour doit rendre son verdict le 9 septembre. Les six hommes sont accusés d’avoir participé à une attaque armée dans une boutique d’orfèvre en 2009 à Bagdad, durant laquelle les deux propriétaires ont été tués. Les six prévenus ont d’abord « avoué » appartenir à Al Qaïda et avoir mené cette attaque pour rapporter de l’argent à l’organisation. Par la suite, ils sont revenus sur leurs déclarations et ont affirmé que leurs « aveux » leur avaient été extorqués sous la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse