Écrire Habibulde (h), fils de feu Hasein, 24 ans ; Haroon (h), fils de Haron, 24 ans ; Rashid (h), fils de Harif, 27 ans

ASA 20/018/2007 - AU 257/07 Habibulde (fils de feu Hasein), Haroon (fils de Haron) et Rashid (fils de Harif), ressortissants birmans originaires de Yangon (ex-Rangoon), ont été arrêtés le 2 octobre par les forces de sécurité indiennes pour être entrés dans l’État du Manipur (nord-est de l’Inde) sans documents en règle. Amnesty International craint que ces hommes ne soient renvoyés de force au Myanmar, où ils risqueraient, dans le contexte de la répression gouvernementale du mouvement de protestation pacifique, d’être torturés ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Les trois hommes ont été appréhendés par des membres des 24 Assam Rifles (24 Tirailleurs de l’Assam), un groupe paramilitaire, lors d’un contrôle de sécurité sur les véhicules à Khudenthabi, près de la ville frontalière de Moreh dans le Manipur. Ils ont été remis à la police d’Imphal, la capitale de l’État du Manipur, qui les a accusés d’être entrés illégalement sur le territoire indien, avant de les transférer au poste de police de Moreh. Le 9 octobre, les trois hommes ont comparu devant un tribunal et ont été placés en détention provisoire pour une durée de quinze jours. D’après des informations relayées par les médias indiens, les autorités indiennes envisagent de renforcer leur dispositif de sécurité le long de la frontière indo-birmane ainsi que dans d’autres États du nord-est du pays, afin d’empêcher un éventuel afflux de personnes fuyant la vague de répression qui s’est récemment abattue sur le Myanmar. La frontière aurait été fermée pendant (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.