Écrire Colombie. Des défenseurs des droits humains en danger après avoir été menacés.

AU 268/12, AMR 23/035/2012, 17 septembre 2012 Luz Elsia Almanza Suárez, membre de l’Association de parents de détenus-disparus (ASFADDES), a été menacée par un groupe paramilitaire le 6 septembre dernier à Barrancabermeja, en Colombie. D’autres membres de l’ASFADDES ont également reçu des menaces. Le 4 septembre 2012, deux hommes à moto ont pris des photos de Luz Elsia Almanza Suárez, coordinatrice de la section de Barrancabermeja de l’Association de parents de détenus-disparus (ASFADDES), et de sa mère. Plus tard dans la journée, un homme conduisant une autre moto et son passager se sont garés devant la maison où vivent les deux femmes à Barrancabermeja et ont surveillé l’endroit pendant quelques minutes. Le 6 septembre, Luz Elsia Almanza Suárez a reçu un SMS de menace envoyé par le groupe paramilitaire Los Urabeños. Le message lui disait d’arrêter de militer dans l’affaire de la disparition forcée et de l’homicide de John Jairo Amador Valencia. Il était indiqué : « Nous savons où tu vis, nous t’avons localisée, Luz Almanza, coordinatrice de l’ASFADDES. » Cette femme affirme qu’elle continue d’être suivie depuis. Le 22 mai dernier, le corps de John Jairo Amador Valencia, disparu depuis le 20 mai, a été retrouvé dans le petit village de Tenerife, à Barrancabermeja. Ses mains et ses pieds étaient attachés. Cet homme a été tué quelques jours après l’anniversaire de la disparition forcée de son cousin, Riky Nelson Garcia, enlevé en même temps que 24 autres personnes le 16 mai 1998 à Barrancabermeja. L’ASFADDES (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.