Écrire Chine. D’autres pratiquants du fa lu gong en danger

AU 269/12, ASA 17/035/2012,18 septembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 OCTOBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quatre pratiquants du Fa Lun Gong sont incarcérés au centre de détention de Jiamusi, en Chine, après avoir été arrêtés arbitrairement le 10 septembre dernier. Ils risquent d’être victimes de torture et d’autres mauvais traitements. Le 10 septembre 2012, peu après 19 heures, des policiers en civil sont entrés par effraction chez Ren Shuxian et ont interpellé plusieurs pratiquants du Fa Lun Gong qui s’étaient réunis là. Au même moment, neuf autres pratiquants du Fa Lun Gong ont été arrêtés à Jiamusi, dans la province du Heilongjiang. Ren Shuxian, Wang Yingxia, Zhang Limin, sa femme Qiu Yujie, Liu Hongli et sa fille de huit ans ont été emmenés au poste de police de Jianshe. Qiu Yujie a été conduite hors de la maison sur un brancard. Le 11 septembre, à 1 heure du matin, la fille de Liu Hongli a été libérée et son père est venu la chercher. Au poste de police, Liu Hongli a commencé à présenter des symptômes d’un grave trouble cardiaque et elle a été conduite à l’hôpital. Après avoir effectué un bilan médical, elle a été renvoyée au poste de police. Son état a néanmoins empiré et elle a été de nouveau emmenée à l’hôpital. Liu Hongli a fait ce trajet deux autres fois par la suite avant d’être renvoyée chez elle dans la soirée du 11 septembre. Le même jour, les quatre autres détenus ont été transférés vers le centre de détention de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir