Écrire Inde. S.P Udayakumar et M. Pushparayan, des manifestants antinucléaires, arrêtés

Action complémentaire sur l’AU 367/11, ASA 20/033/2012, 19 septembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 31 OCTOBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Dans l’État du Tamil Nadu, en Inde, la police réprime les personnes participant aux manifestations pacifiques qui durent depuis plus d’un an contre une centrale nucléaire à Kudankulam. Depuis le 9 septembre, plus de 25 manifestants ont été arrêtés, et beaucoup d’autres risquent de l’être bientôt. La police de l’État du Tamil Nadu répond par la force au mouvement de protestation contre la mise en service d’une centrale nucléaire. Sur plus d’un millier de manifestants, 53 risquent d’être arrêtés sous peu et inculpés de sédition, y compris les principaux dirigeants du mouvement, le Dr S.P Udayakumar et M. Pushparayan. S’ils sont déclarés coupables, ils encourent la réclusion à perpétuité. Plus de 25 manifestants, dont quatre mineurs, ont été interpellés et accusés notamment de sédition et de participation à des émeutes. Depuis plus d’un an, les habitants de la région protestent contre la mise en service d’une centrale nucléaire car ils considèrent qu’elle représente un danger pour la population locale, soit au moins 15 000 personnes. Le 9 septembre dernier, le mouvement de protestation s’est intensifié. Les manifestants ont commencé à marcher en direction du réacteur nucléaire ; les policiers ont réagi en jetant des grenades lacrymogènes et en frappant les personnes qui participaient au mouvement avec des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.