Écrire Chine. Un prisonnier ouïghour, Abdukiram Abduveli, dans un état critique

AU 271/12, ASA 17/037/2012,20 septembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er NOVEMBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Abdukiram Abduveli, Ouïghour actuellement détenu en Chine, se voit refuser tout traitement alors qu’il souffre d’un cancer des os et de douleurs articulaires. Abdukiram Abduveli, dignitaire religieux au sein de la population ouïghoure en Chine, a été inculpé d’incitation à la propagande contre-révolutionnaire le 1er juillet 1991. Le 5 mai 1993, il a été condamné à 12 ans de prison et il s’est vu interdire d’exercer ses droits politiques pendant quatre ans. Aucune information concernant les éléments de preuve n’a été donnée lors du verdict, et cet homme s’est vu refuser le droit à un avocat. À cette époque, celui-ci était détenu à l’isolement et son droit à la liberté de religion, y compris le fait de prier, faisait l’objet de restrictions. Abdukiram Abduveli devait être libéré de prison le 16 novembre 2002 mais lorsque sa famille est venue le chercher à la prison d’Ürümqi, elle a appris que la peine de cet homme avait été prolongée de trois ans. Aucun motif juridique n’a été invoqué. La sentence d’Abdukiram Abduveli a été rallongée à trois autres reprises, le 16 novembre 2005, le 16 novembre 2008 et le 16 novembre 2011. Ce n’est qu’en 2009 que le tribunal populaire intermédiaire de la nouvelle ville d’Ürümqi a rendu un verdict écrit concernant la prolongation de peine de cet homme, proposant que celui-ci soit relâché le 30 juin (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.