Écrire Indonesie. Craintes pour une défenseure des droits humains menacée

AU 273/12, ASA 21/039/2012, 24 septembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 NOVEMBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Olga Hamadi, défenseure papoue des droits humains, a reçu des menaces après avoir enquêté sur des actes de torture et d’autres mauvais traitements supposément commis par des policiers à Wamena, dans la province de Papouasie, en Indonésie. Sa sécurité suscite des inquiétudes. Cette femme risque de faire de nouveau l’objet d’actes d’intimidation et d’agressions. Amnesty International a reçu des informations fiables indiquant qu’Olga Hamadi, défenseure des droits humains travaillant pour l’ONG KontraS Papua, basée à Djayapura (province de Papouasie), a été menacée pour avoir enquêté sur cinq hommes à Wamena, qui auraient subi des actes de torture ou d’autres mauvais traitements aux mains de la police. Olga Hamadi a également joué le rôle de représentante légale de ces cinq individus. Le 23 août 2012, celle-ci a appris que des policiers du district de Djayawidjaya avaient battu cinq hommes accusés d’un meurtre commis le 14 août à Wamena, dans le but de les faire « avouer ». Olga Hamadi a accepté de mener des investigations sur ces allégations et réclamé une audience préliminaire afin d’exprimer ses craintes quant aux violences supposément imputables à des policiers. Le 14 septembre, elle a reçu un appel d’un des enquêteurs chargés d’interroger les cinq prévenus. Celui-ci lui a exprimé son mécontentement quant à la demande (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !