Écrire Bélarus. Le militant Zmitser Dachkevitch, menacé de viol et de torture

Action complémentaire sur l’AU 217/12, EUR 49/017/2012, 1er octobre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 NOVEMBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Condamné le 28 août parce qu’il aurait enfreint le règlement carcéral en vigueur, le militant et prisonnier d’opinion Zmitser Dachkevitch a été transféré dans la colonie pénitentiaire de Mazyr (sud-ouest du Bélarus), où il a été menacé de viol et de torture. Le 26 septembre, l’avocat et la fiancée de Zmitser Dachkevitch se sont rendus à la colonie pénitentiaire no 20 de Mazyr, où Zmitser Dachkevitch est arrivé le 19 septembre. Son avocat a pu le voir, mais pas sa fiancée. Les visites de proches ont été interdites deux jours après son arrivée à la colonie. Zmitser Dachkevitch a expliqué à son avocat qu’il était soumis à des violences verbales et qu’il avait reçu des menaces. Les autorités de la colonie pénitentiaire l’auraient menacé de le torturer et de l’obliger à suivre un traitement médico-psychologique. On lui aurait également dit qu’il pourrait être violé par ses compagnons de cellule. Les autorités de la colonie pénitentiaire ont prévenu la fiancée de Zmitser Dachkevitch que si des informations concernant le traitement auquel est soumis cet homme étaient rendues publiques, cela aurait des conséquences directes sur la manière dont il serait traité dans la colonie et sur sa santé. En réaction aux pressions exercées par les autorités pénitentiaires et au traitement qu’il subit, Zmitser Dachkevitch a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse