OMAN :Taiba al Mawali CRAINTES DE TORTURE OU DE MAUVAIS TRAITEMENTS/PRISONNIER D’OPINION

MDE 20/001/2006

Informations complémentaires sur l’AU 187/05 (MDE 20/004/2005 du 15 juillet 2005) et ses mises à jour (MDE 20/005/2005 du 21 juillet 2005 et MDE 20/007/2005 du 9 août 2005)

CRAINTES DE TORTURE OU DE MAUVAIS TRAITEMENTS
PRISONNIERS D’OPINION PRÉSUMÉS

OMAN :Taiba al Mawali (f), ancienne députée

Londres, le 31 janvier 2006

Taiba al Mawali a été libérée de la prison pour femmes de Mascate, la capitale, le 30 janvier, après avoir purgé une peine de six mois d’emprisonnement.

Elle avait été appréhendée en juin 2005 pour avoir critiqué le gouvernement puis condamnée, en juillet, à dix-huit mois d’emprisonnement par un tribunal de première instance de Mascate. Au mois d’août, une juridiction d’appel avait ramené sa peine à six mois d’emprisonnement.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du Réseau Actions urgentes.

Un grand merci à tous ceux qui sont intervenus en faveur de cette femme.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse