ANGOLA : Raul Danda Arrestation arbitraire / Prisonnier d’opinion présumé

AFR 12/009/2006

Informations complémentaires sur l’AU 267/06 (AFR 12/008/2006, 4 octobre 2006)

Arrestation arbitraire / Prisonnier d’opinion présumé

ANGOLA : Raul Danda (h), journaliste et défenseur des droits humains

31 octobre 2006

Raul Danda a été libéré sous condition dans l’après-midi du 27 octobre. Le 29 septembre, il avait été arbitrairement arrêté par des membres la police judiciaire provinciale à son arrivée à l’aéroport de la province de Cabinda. Il semble que cet homme était un prisonnier d’opinion, appréhendé uniquement pour avoir exercé de manière pacifique son droit à la liberté d’expression et parce qu’il était membre de Mpalabanda (Association civique cabindaise), une organisation interdite de défense des droits humains.

Raul Danda a tout d’abord été détenu sans inculpation au siège de la police judiciaire provinciale dans la ville de Cabinda jusqu’au 3 octobre, soit bien au-delà du délai de quarante-huit heures fixé par la loi angolaise. Inculpé d’avoir été à l’origine d’atteintes à la sûreté de l’État, d’avoir incité des personnes à commettre de pareilles atteintes et d’avoir cautionné de tels agissements, il a été transféré à la prison civile de Cabinda ; il a été libéré le 27 octobre en attendant d’être jugé. D’après certaines sources, Raul Danda n’a pas été torturé ni soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Cependant, les gardiens de la prison lui auraient une fois refusé le droit de consulter un médecin alors que ses jambes étaient enflées. Il a été autorisé à rentrer chez lui, à Luanda, tandis que les enquêtes criminelles se poursuivent, mais il ne peut pas quitter la ville sans la permission des services du procureur.

Raul Danda, journaliste et défenseur des droits humains, a été arbitrairement arrêté à l’aéroport de Cabinda, où des policiers l’ont fouillé et ont confisqué des documents dans ses bagages. Parmi ces documents se trouvaient, semble-t-il, des points de vue sur le conflit à Cabinda, écrits par Raul Danda et d’autres journalistes, et dont certains avaient déjà été publiés dans des journaux angolais à tirage national. Selon certaines informations, la Direction provinciale des enquêtes judiciaires a déclaré que cet homme était en possession de documents favorables à la sécession de la province de Cabinda et contenant des propos « dommageables au président de la République ».

Mpalabanda (Association civique cabindaise) est la seule organisation de défense des droits humains de la province angolaise de Cabinda. Elle a été fondée en juillet 2003, puis interdite par les autorités le 20 juillet 2006 en raison de son engagement politique présumé.
Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels en faveur de Raul Danda ; Amnesty International pense que ceux-ci ont grandement contribué à obtenir sa libération. Aucune action complémentaire n’est requise.

Le réseau des actions urgentes (AU) a proposé un nombre particulièrement élevé d’actions cette année et la liste n’est pas encore finie ! Fin juin, nous comptions pour 2006 183 AU et 165 mises à jour visant près de 60 pays et mettant en lumière des dizaines de sujets de préoccupation. Côté résultats, plus de 50 AU lancées cette année sont déjà closes dont une grande partie a connu un dénouement positif. Les sujets de préoccupation les plus traités cette année ont été :« craintes pour la sécurité », « craintes de tortures », « mauvais traitement », « peine de mort » et « détention au secret ». Cependant, le réseau des AU continue d’élargir le champ des motifs d’intervention : « privation de nourriture », « santé », « expulsions », etc.
Quelques bonnes nouvelles !
Burundi — libération de deux détenus : Thacien Sibomana et Poppon Mudugu, membres de l’AC Génocide Cirimoso, qui s’efforce de prévenir un nouveau génocide au Burundi, ont été libérés, aucune charge n’ayant été retenue contre eux (AFR 16/0082006).Brésil — Maria Aparecida Denadai n’est plus en danger  : grâce à la campagne menée en sa faveur, elle peut aujourd’hui bénéficier d’une protection policière suffisante et adaptée (AMR 19/004/2006).

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.