CHINE :Mao Hengfeng et Wu Xuewei CRAINTES DE TORTURE ET DE MAUVAIS TRAITEMENTS

ASA 17/007/2006

Informations complémentaires sur l’AU 280/04 (ASA 17/051/2004 du 6 octobre 2004) et ses mises à jour (ASA 17/057/2004 du 24 novembre 2004, ASA 17/001/2005 du 6 janvier 2005, ASA 17/032/2005 du 29 septembre 2005 et ASA 17/004/2006 du 27 janvier 2006)

CRAINTES DE TORTURE ET DE MAUVAIS TRAITEMENTS

CHINE :Mao Hengfeng (f)
Wu Xuewei (h), son mari

Londres, le 9 février 2006

Mao Hengfeng, militante en faveur des droits humains, a été libérée le 8 février.

Mao Hengfeng et sa fille avaient été placées en détention à Pékin le 24 janvier 2006. Des policiers les avaient ensuite ramenées en train à Shanghai, leur ville de résidence, où la fille de Mao Hengfeng a été relâchée.

Au cours des seize jours qui viennent de s’écouler, Mao Hengfeng a été détenue dans une chambre d’hôtel de son district de résidence à Shanghai. Des agents du bureau de la Sécurité publique de Shanghai - 18 au total - se relayaient pour la surveiller, en permanence. Mao Hengfeng a été insultée au début de sa période de détention, mais elle n’a pas été torturée.

Mao Hengfeng et Amnesty International tiennent à remercier tous ceux et celles qui ont envoyé des lettres en sa faveur. Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du Réseau Actions urgentes pour le moment.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse